2013: Nouveau point de départ du Mouvement Climatique

 

Chers organisateurs,

Meilleurs vœux à tous ! Que la nouvelle année nous amène dans une nouvelle dimension d’actions engagées pour de meilleures conditions de vie et une planète plus viable.

2012 fut riche en événements de tout genre, bons comme moins bons. Le mouvement climatique africain s’est progressivement consolidé et attire encore de nouveaux adhérents. Toutefois, les phénomènes météo extrêmes nous ont encore une fois rappelé que la tâche qui nous attend est énorme. Les inondations du Sénégal sont juste une illustration de ces phénomènes extrêmes, qui ont également touchées d’autres parties du continent.

Vous le savez, 2013 sera en grande partie marquée par l’organisation de Global Power Shift, la grande messe des activistes climatiques début juin en Turquie. Entre 500 et 600 leaders climatiques les plus compétents et enflammés du monde entier se réuniront pour aiguiser leurs compétences et tracer une stratégie énergique et vigoureuse pour l'année à venir. 

Global Power Shift d’Istanbul sera suivi par une série de mobilisations sans précédent et de l'intensification de notre mouvement comme jamais auparavant sur le plan régional et national. Ceux qui auront l’opportunité d’y aller et ceux restés au pays mettront ensuite ensemble leurs diverses compétences en organisation, fundraising, mobilisation, communication, plaidoyer, networking… pour organiser une série d'événements percutants visant la définition des priorités nationales climatiques, la sensibilisation de l'opinion sur les enjeux et solutions climatiques et la mise en œuvre des projets et campagnes sur terrain en prélude aux années 2014 et 2015 où la pression de tous les coins de la planète montera de nouveau pour un appel mondial à une sérieuse avancée des négociations climatiques.

Le sommet d’Istanbul n’est donc que le point de départ d’une nouvelle phase du mouvement climatique. La mobilisation va continuer à grandir et à gagner de la puissance - de Dakar à Antananarive en passant par Abidjan, Yaoundé, Kinshasa et bien entendu d’autres capitales, villes et villages du continent - jusqu’à ce que nous  arrivons ensemble à atteindre le genre de transformation planétaire que la crise climatique exige. 

Engagez-vous ici pour faire  de ces plans une réalité.

En avant!