Nouvelles de la campagne

Préparation pour la Journée Internationale des Solutions Climatiques à Aquitaine.

Nos collaborateures d'Aquitaine, TACA, se préparent pour le 10/10/10.

Voila un appel AU BOULOT!! pour organiser la journée des Solutions Climatiques si vous habitez dans la région d'Aquitaine et que vous pouvez lire sur le site de TACA:

Le 06/09/2010 de 19h00 à 22 h 00

Type :Réunion

Lieu :Jardin de taca

Adresse : 16 rue de la République 33130 BEGLES

Accés: Tram, velo, VCUB.

Pendant la trêve estivale, le réchauffement climatique continue: canicule et feux en Russie, inondations au Pakistan, famine au Niger, record de chaleur un peu partout dans le monde (sauf chez nous, mais on a eu Xynthia et Draguignan), l'année 2010 en route pour etre l'année la plus chaude au niveau mondial depuis que ces mesures mondiales de température  existent.

La journée mondiale de mobilisation pour le climat c'est le dimanche 10/10/10 et le slogan qu'on propose c'est Au Boulot!(en anglais Let us get to work!).

Au Boulot!, car devant l'immobilisme des gouvernements, c'est à chaque citoyen de se mobiliser pour changer le cours des évènements.

Au Boulot!, car les solutions existent pour émettre moins de CO2, et les associations aquitaines vont les montrer le 10/10/10à Bordeaux (Cap Sciences), Bayonne (avec Bizi!), Pau (avec Coclipau) et ailleurs. Le 10/10 veut dire aussi faire -10% d'émission de CO2 en 2010, c'est à dire tout de suite!

Au Boulot!, car il s'agit de toucher aussi les cœurs avec notre imagination et l'aide des artistes que nous connaissons pour que la prise de conscience se transforme en changement profond de mode de vie et de société.(Un thermomètre géant devrait etre construit par un artiste béglais pour le 10/10/10 à Bordeaux)

Merci de confirmer ta présence à la réunion de préparation le lundi 6 septembre à partir de 19h au 16 rue de la République 33130 Bègles (avec picnic partagé pour ceux qui le souhaitent).

Ceux qui veulent s'impliquer plus tôt sont invités à la réunion de préparation organisée avec le Collectif Copenhague le lundi 30 aout à 18h30 au 3 rue Tauzia à Bordeaux (local de la MNE).

Ceux qui habitent loin de Bordeaux sont invités à organiser un évènement le 10/10/10 en l'inscrivant sur le site de 350.org (version française), j'essaierai de fournir toute l'aide possible pour l'animation et la mobilisation à partir de ce qu'on fait à Bordeaux et en Aquitaine.

 

10:10 - GoodPlanet, Solar Generation et 350 sont partenaires pour le 10/10/10!

Plus que quelques semaines avant la Journée d'Action Internationale contre le changement climatique!

Pour sa Journée Internationale d'Action contre le changement climatique du 10/10/10, 10:10 -GoodPlanet, Solar Generation et 350 travaillent ensembles pour faire que cette Journée soit la plus importante possible!

 

10:10 invite toute personne, organisation ou entreprise à réduire volontairement ses émissions de gaz à effet de serre de 10% à partir de 2010. Signez 10:10!

sites/all/files/large_728x901_0.

 

Solar Generation soutient les étudiants qui se mobilisent dans la lutte contre le changement climatique, coordonne leurs actions et leur propose des formations dans le domaine de l'efficience énergétique.

sites/all/files/solar_0.gif

 

Et vous, quelle action allez-vous mener le 10/10/10?

Enregistrez dès maintenant votre Action locale pour le 10/10/10, rejoignez les quelques 1400 organisateurs déjà enregistrés!

 

Une Ferme dans l'Aude autonome en énergie : éolienne, panneaux photovoltaïques... visitez-là !

 

Le 10/10/10 sera  une  journée porte ouverte à tous ceux qui désirent  devenir autonomes en énergie ou désireux d’en comprendre le fonctionnement ! Nous expliquerons :

sites/all/files/leolienne_5.jpg

 

 

 

-          le fonctionnement d’une éolienne…                                          

 

 

 

sites/all/files/les_panneaux_photovoltaique_2.jpg

 

 

 

-          le fonctionnement d’un panneau photovoltaïque…

-          le gain énorme à les faire fonctionner en synergie… (quand il n’y a pas de soleil il y a du vent… on superposera une courbe de la production solaire annuelle, à une courbe de la production éolienne annuelle)

 

sites/all/files/parabole_solaire_1.jpg

 

-          Et puis nous présenterons le four solaire,tellement utile dans les pays déforestés ou inondés.

 

Venez me rejoindre en cliquant ici !

 

Et vous qu'allez-vous faire avec 350.org pour le 10/10/10?

Venez nous rejoindre sur facebook et échangez vos idées!

 

Il est temps d'enregistrer votre action locale! Sérieusement.

 

Quand nous avons commencé à penser à organiser une campagne internationale sur le climat, nous pensions que le plus gros challenge serait celui de la langue. Avec chacun parlant différentes langues dans le monde, comment un message unique pourrait rassembler nos forces?

La question des langues s'est révélée être la partie la plus facile. Nous avions pensé à toutes sortes de slogans qui définiraient le mouvement global sur le climat. A la place, nous avons réalisé qu'un seul chifffre suffisait: 350. Nous nous sommes alors organisés avec des gens tout autour de la terre, personnes que nous ne rencontrerons probablement jamais en vrai.

Une organisation mondiale, pleine de sens, de réseaux, effective. C'est pourquoi je fais parti de ce mouvement. Et aujourd'hui est une journée spéciale par ici, c'est le 10 Août, et nous sommes tout juste à 2 mois de notre Journée Internationale d'Action sur le Climat.

 

C'est vraiment partout, et c'est notre plus grand espoir de nous rejoindre dans tous domaines écologiques.

Le Concept est simple: aller ensemble avec des amis, de la famille, vos collègues; pour récolter dans une ferme écologique, organiser un atelier de réparation de vélos...168

 

Invitez des entreprises vertes locales pour montrer comment elles se mettent au travail. Et organisez une fête avec eux!

 

Tout cela avec un message politique clair. Si nous pouvons travailler avec nos voisins et reconstruire nos communautés, alors nos dirigeants politiques peuvent sûrement nous écouter et engager des politiques dans ce sens.



Commencez aujourd'hui sur 350.org/fr/1010.

 

Bizi! durant les fêtes de Bayonne + l’appel pour le 10-10-10 !

Pendant les fêtes à Bayonne, le message "Nous nous mettons au travail" a été très visible. BIZI, un de nos organisateurs au Pays Basque de l'année dernière pour la Journée d'Action Climatique continue le travail vers les 350 ppm!

Voilà ce que vous pouvez lire dans son blog:

Une photo géante d’appel à la journée du 10-10-10 a réuni plus de cent personnes ce dimanche 1er août à midi pendant les fêtes de Bayonne.

En effet, diverses ONG (notamment 350.org) ont lancé un appel international à se mobiliser partout sur la planète le dimanche 10 octobre 2010, soit le 10-10-10 autour de la revendication de baisse de 10 % des émissions de gaz à effet de serre dés 2010 (dans le cadre de la mobilisation mondiale contre le changement climatique, pour faire notamment pression sur les négociations en cours autour du sommet de Cancun).

En réponse à cet appel international, plus de 1000 actions sont déjà en cours de préparation dans 117 pays différents. Parmi elles, l’une se tiendra en Pays Basque, à Bayonne, organisée par le mouvement Bizi ! et prendra pour nom Alternatiba, le village des alternatives.

Changeons le système, pas le climat ! Mundu berria gaurdanik martxan !

Merci à BIZI et à tous les participant(e)s!! Le mouvement s'agrandit!

 

Marquez cette date (et allez voir le nouveau 350.org!)

Chers amis,

ces derniers mois ont été incroyables ici à 350.org: des mois de campagne ininterrompue - et nous allons encore passer à la vitesse supérieure. 

A compter d'aujourd'hui, nous sortons le grand jeu et nous nous lançons à l'assaut du 10/10/10, la "Fête Globale du Travail". Elle a été décrite comme "journée de fête autour des solutions au réchauffement climatique" - et effectivement, il s'agit sans doute de notre meilleure chance cette année de faire pression sur nos dirigeants, tout en s'amusant. Si vous ne connaissez pas encore tous les détails du 10/10/10, lisez ci-dessous la nouvelle lettre d'invitation de Bill McKibben.

Nous avons même rénové 350.org pour contribuer à attirer mondialement l'attention sur le 10/10/10.

Voici un aperçu du site:

Si vous connaissez déjà tous les détails, c'est une occasion parfaite pour en informer quiconque ne serait pas au courant. Le nouveau 350.org peut être diffusé en quelques clics sur Facebook ou Twitter; vous pouvez aussi simplement faire passer la lettre de Bill à 10 de vos amis (nous aimons assez le chiffre 10 cette année), et faire ainsi prendre 10 fois plus d'ampleur au mouvement pour des conditions climatiques plus sûres. 

En avant pour le 10/10/10,

Jamie 

Cher Monde,

l'année a été rude: en Amérique du Nord, la marée noire a submergé le Golfe du Mexique; en Asie, jamais température aussi élevée n'avait été enregistrée; dans l'Arctique, la fonte des glaces s'est accélérée jusqu'à un rythme jamais vu auparavant; en Amérique latine, des pluies torrentielles ont dévasté des flancs entiers de la montagne.

Et donc, nous allons faire la fête. 

Marquez le 10/10/10 sur votre calendrier: c'est la date. Le lieu, votre lieu de résidence. Le but, agir pour tenter d'enrayer le changement climatique depuis votre ville ou votre collectivité. 

Nous l'avons nommée "Fête du Travail Globale", en insistant sur "travail" autant que sur "fête". A Auckland, en Nouvelle Zélande, aura lieu un gigantesque atelier de réparation de vélos, pour que tous les vélos de la ville soient remis en circulation. Dans les Maldives, des panneaux solaires vont être mis en place sur les bâtiments présidentiels. A Kampala, en Uganda, des milliers d'arbres seront plantés, et en Bolivie des fours solaires vont être installés, et seront mis à profit dans un immense pique-nique écologiquement neutre. 

Nous avons déjà appelé, écrit, pétitionné, manifesté, par tous les moyens possibles pour faire bouger les hommes politiques: ils ont été trop lents; aussi est-il temps à présent de leur montrer que nous disposons des moyens nécessaires pour corser notre action climatique. 

Le 10/10/10 montrera que nous, personnes, pouvons arriver à nos fins - mais nous aurons besoin que nos dirigeants entreprennent des politiques énergétiques audacieuses, pour agir à une échelle suffisamment pertinente. Le but de la journée ne sera pas de résoudre la crise climatique projet par projet, mais d'adresser un message politique clair: si nous pouvons nous mettre au travail, vous pourrez aussi vous y mettre - légiférez, et signez les bons traités, pour améliorer notre monde à long terme. 

Pour s'inscrire comme hôte d'un événement local: www.350.org/fr/oct10

Pour rechercher un événement auquel vous rendre: www.350.org/fr/map

N'ayez pas peur de vous retrouver tous seuls à la fête: 1077 groupes dans 109 pays ont déjà prévu de faire quelque chose d'extraordinaire ce jour-là. Ces groupes, nous les rassemblerons grâce à une grande mosaïque de photos, de vidéos, d'histoires récoltées dans le monde entier. C'est un événement à ne pas rater. 

L'année a été rude - mais la journée du 10 octobre peut être merveilleuse si, tous ensembles, nous nous réunissons pour travailler et faire la fête. Et, si nous nous y prenons bien, une étape aura été franchie pour l'obtention des solutions politiques dont le besoin se fait si cruellement sentir. 

En avant!

Bill McKibben et l'équipe 350.org

P.S.: Si vous n'osez pas ou si vous ne vous sentez pas capable d'organiser une fête réussie, allez voir ces photos de la Journée d'Action Globale de l'année dernière. On a vu plus de 5200 manifestations dans 181 pays: autant dire qu'il y en a eu bon nombre de gens comme vous qui ont su comment s'y prendre!

 

Pourquoi les arbres sont si importants?

Lorsque nous donnons des cours sur le changement climatique dans les écoles secondaires, nous encourageons fortement les élèves non seulement à protéger les forêts existantes et les arbres, mais aussi à planter plus d'arbres au sein de leurs etablissements, à la maison et dans leurs communautés respectives .

Quelqu’un pourrait se demander: "l'arbre est-il si vraiment important?" Mais absolument! Malheureusement, la valeur entière de l’arbre et des forêts n'est pas jusqu'ici bien comprise par les gens, surtout ceux qui dépendent des ressources forestières pour leur survie quotidienne. Beaucoup de personnes, surtout en Afrique, utilisent les arbres comme bois de chauffe ou charbon pour la cuisine, obtenir des pôles pour clôturer leurs propriétés. Les arbres sont aussi utilisés comme matériel de construction et fournissent des opportunités d'emploi dans la charpenterie et la fabrication des meubles.

Pourtant, la valeur de l’arbre va loin au-dèla de ce qui est décrit ci-haut. Les arbres nous fournissent de nombreux services écologiques mais nous ne le réalisons pas toujours. Les forêts abritent différents types d'animaux et de plantes. Ils protègent les bassins hydrographiques d'eau en agissant comme filtres contribuant ainsi au maintien et protection de la nappe phréatique. Les forêts fournissent les medicaments utilisés pour traiter de nombreuses maladies. Ils couvrent le terrain pour prévenir l'érosion du sol et contribuent aussi dans la régulation des vents.

S’agissant du changement climatique, les forêts sont d’une importance capitale en absorbant le dioxyde de carbone présent dans l’atmosphère. Plus d'arbres veut dire plus de dioxyde de carbone absorbé et plus d'oxygène produit par la photosynthèse, modérant ainsi l'effet de serre responsable du réchauffement climatique.

Quand nous comprenons entièrement cette importance des forêts pour l’homme et son bien- être, nous devons agir. Protéger des forêts existantes devient un devoir voire une priorité pour tout un chacun. Mieux, nous réalisons que comme simples citoyens, nous pouvons jouer un rôle dans l'atténuation du réchauffement de la planète. Si chaque habitant de la terre s’ engage à planter au moins un arbre par an, la quantité de dioxyde de carbone absorbé serait considérable. Encourager une telle initiative ainsi que l'utilisation et la généralisation de l'énergie propre dans le monde entier représentent des solutions sérieuses pour surmonter la crise actuelle du climat.

 

INTERVIEW DE JAMES HANSEN LE 30 MAI 2010 A BONN

"SEULE UNE TAXE CARBONE GENERALISEE PEUT SAUVER LE CLIMAT"

Voici un entretien, publié récemment par TACA,  à James Hansen, climatologue réputé et figure publique aux Etats-Unis, et premier scientifique qui a fait publique 350 ppm come le taux maximale de CO2 que l’atmosphère devrait contenir pour éviter les impacts du réchauffement globale. Ce chiffre, comme vous le savez bien, est l’objective de ce mouvement auquel il faut viser tous nos efforts.

James Hansen fait appelle à la communauté internationale à adopter une tout autre stratégie contre le changement climatique: abandonnons les marchés de quotas de CO2 et créons une taxe carbone généralisée, explique-t-il dans cet entretien avec Mediapart.

Directeur de l'institut Goddard d'études spatiales de la NASA, James Hansen est considéré comme un grand climatologue américain. A partir de la fin des années 1980, il joua un rôle majeur dans la prise de conscience — progressive, trop lente à ses yeux — de l'élite politique et économique aux Etats-Unis quant aux dangers du changement climatique. Fin 2009, il provoque un scandale en déclarant souhaiter l'échec du sommet de l'ONU sur le climat de Copenhague. A ses yeux, les bases de la négociation actuelle sont trop mauvaises, dessinant un système trop inefficace. Il est aujourd'hui un fervent avocat de l'instauration d'une taxe carbone aux Etats-Unis, et ailleurs dans le monde.

L'année dernière, vous aviez publiquement espéré que la conférence de Copenhague sur le climat soit un échec. Selon vous, la négociation était engagée sur une trop mauvaise voie. Maintenant qu'elle a échoué, la situation s'est-elle améliorée ?

Ca dépend. Pour faire progresser l'accord international, il faut donner un prix au carbone, et donc instaurer une taxe carbone généralisée. Le mécanisme de marche des quotas d'émissions («cap and trade»), qui correspond à l'approche du protocole de Kyoto, ne pourra jamais exister au niveau mondial. Je ne crois pas que l'Inde et la Chine accepteront de limiter leur développement économique. Par contre, il y a de très bonnes raisons de croire qu'ils pourraient accepter un prix du carbone. Ils investissent dans l'énergie solaire, éolienne, nucléaire. Ils pourraient réussir à se sortir des énergies fossiles pour passer aux renouvelables. En réalité, ils doivent le faire s'ils veulent nettoyer leur atmosphère et les eaux qui sont gravement polluées. Et s'ils veulent éviter les effets du changement climatique qui vont les affecter plus que l'Europe et les Etats-Unis. Ils sont donc ouverts à cette approche.

Pourquoi selon vous seraient-ils plus ouverts à une taxation qu'au marché du carbone ?

La Chine peut avoir intérêt à taxer son carbone. Le reste du monde va avoir besoin de sources d'énergies propres. Les Chinois investissent dans ces secteurs et vont pouvoir vendre beaucoup d'éoliennes et de panneaux photovoltaïques. Aujourd'hui, leurs produits sont moins chers que ceux des Occidentaux. Ils sont donc en position de leur en vendre. Ils en écouleront d'autant plus qu'il existe une taxe carbone générale.

Ils investissent dans les énergies propres.Mais tant que les carburants fossiles seront l'énergie la moins chère, les gens continueront de les utiliser. Y compris en Chine. Donc pour qu'ils réduisent leur usage des carburants fossiles, il faut que les prix montent. Le problème, c'est que le prix des carburants fossiles ne reflète pas les dommages qu'ils causent a la société: leurs effets sur la santé humaine, l'environnement, le futur des jeunes générations. Le gouvernement chinois est très rationnel. Il comprend que la Chine va beaucoup souffrir du changement climatique. Ils ont 300 millions d'habitants qui vivent très près du niveau de la mer. Ils ne veulent donc pas que la calotte glaciaire se déstabilise. C'est plus facile de faire comprendre cela à la Chine qu'aux Etats-Unis.

En Europe, les autorités politiques ont échoué à créer une taxe carbone, ce qui a conduit par défaut a la création du marché du CO2. Ne craignez-vous pas de défendre une option économiquement et diplomatiquement efficace, mais politiquement irréaliste ?

C'est un problème de communication. Il faut taxer les compagnies pétrolières à la source, par une taxation sur le pétrole, le gaz et le charbon, et redistribuer ces recettes au public, soit par un cheque vert mensuel, soit par le biais de la réduction d'autres impôts. Mais il faut que ce soit transparent et qu'il soit clair pour tout le monde que l'argent collecté revient au public. Il faut l'expliquer pour que les gens comprennent, et ne croient pas que le gouvernement fait porter tout l'effort sur eux. La communication sur ce sujet n'a pas été aussi bonne qu'elle aurait du l'être.

C'est ce que le gouvernement français a voulu faire, avant de renoncer, après la censure du Conseil constitutionnel. L'opposition a la reforme était trop forte.

Les gouvernements doivent mieux communiquer. Mais ce sera plus facile si la taxe carbone fait l'objet d'un accord international. Il sera plus clair que c'est aux bénéfices des plus jeunes, des futures générations et des espèces de la planète. Si la France est la seule à le faire, ca n'apporte pas grand-chose. Elle ne représente qu'une toute petite part des émissions globales. Un accord mondial ferait une grosse différence.

En plus du marché de quotas d'émissions de CO2, le protocole de Kyoto a aussi mis en place un système de compensations : l'entreprise d'un pays industrialisé peut réduire ses émissions de gaz à effet de serre dans un pays en voie de développement en y investissant dans les énergies propres. Vous êtes très critique de ces compensations que vous comparez à des indulgences. Pourquoi ?